Les vins japonais

Connaissez-vous les vins japonais ? Certainement oui ? En-êtes-vous vraiment sûrs ? Vraiment vous connaissez du vin nippon ?

vin-nippon

Un alcool que même les Sentai ne peuvent boire

Essayons de lister les vins japonais

J’ai eu beau chercher et cela fut très long sur les vins japonais. Effectivement, il semble y avoir des cépages nippons, dont les vignes poussent sur les flancs du Mont Fuji. La tradition remonterait au milieu du XIXème siècle. Que dire de plus ?

Euh oui, les japonais semblent plutôt appréciés les vins à base cépage Kushi : celui-ci a la particularité d’avoir des gros grains. Il en résulte des vins blancs … Quel est leur goût, je ne sais pas …

 Que connaissons vous du japon ?

Je ne parle pas des japonaiseries issues des séries diffusées dans les années 90. Moi je connais du Japon les trucs suivants :

Ah, vous imaginez voir un X-or un peu manchot après avoir consommé du Saké. Bon reprenons, l’alcool est à consommer avec modération.

Les vins portugais

Depuis de nombreux siècles, le Portugal pays européen de la Méditerranée, possède une longue tradition dans la fabrication des vins, qu’ils soient rouges, verts, pétillants … Effectivement, bien qu’étant un petit pays, le Portugal possède plusieurs types de climats et de sols qui permet la culture de nombreux cépages donnant des résultats tous différents des uns des autres.

vin-bio

Vin vert ou vino verde

 

Le Portugal, véritable terre viticole

 

  • Classé dixième producteur mondiale en 2004, le Portugal ne doit pas être considéré comme un pays offrant des vins bas de gamme : le vin portugais est aujourd’hui reconnu à part entière.

Parmi les vins les plus connus au monde, le fameux Porto mais aussi le Madère, les vins rouges, les vins blancs ainsi que le « vino verde », le vin vert et le Moscatel de Setubal.

 Le Porto, vin portugais très connu

Le Porto est un vin portugais fortifié qui se déguste généralement en apéritif ou en digestif. Il est fait de raisins de premier choix, cueilli dans la vallée de Douro au Nord-Est. Ce qui donne au Porto ses caractéristiques, ce sont la nature qui entoure le cépage (altitude, climat…) mais aussi le vinage (l’ajout d’un alcool fort au moût fermenté pour arrêter la fermentation). Ainsi donc, la teneur en alcool du Porto est supérieure aux vins de tables classiques et son goût est aussi plus sucré.

Son nom lui vient de la ville de Porto, au Nord-Ouest du Portugal. Très imité dans le monde, le Porto est labellisé depuis 1756 afin d’en assurer l’authenticité.
Il existe différentes sortes de Porto : le Porto blanc est lui produit avec des raisons blancs : il est plus doux, sec voire très sec. Le Ruby est naturellement plus jeune, sa couleur est rouge éclatante et il est plus fruité. Le Tawny est plus raffiné, sa couleur est plus ambre et il est plus vieilli.

 Le vin vert

L’un des secrets les mieux gardés de l’industrie des boissons alcoolisées c’est le vin vert. Il se boit frais, ainsi très prisé dans les pays chauds. C’est un vin gazéifié dont le degré d’alcool varie entre 9 et 10%, en faisant un vin assez doux. Il peut être servi en apéritif mais surtout en accompagnement de poissons ou de plats légers. Le nom de vin vert vient du fait que le vin est jeune (servi un an après leur mise en bouteille) mais ce n’est en aucun cas une référence à leur couleur puisqu’il peut à la fois être rouge ou blanc.

Le Madère peut être comparé au Porto quant au goût et à l’utilisation que l’on en fait.

Enfin, le Ginjinha est une liqueur à la cerise très peu commercialisé dans le monde qui se boit en apéritif et qui est pourtant très connu au Portugal.